Qui est Monique ?

Monique Mukuna Mutombo (née le 11 Février 1974) est une politicienne congolaise. Elle est la première femme à déclarer sa candidature à l'élection présidentielle 2016.

Votre contribution est la bienvenue ici, Merci


ORIGINE

MONIQUE MUKUNA MUTOMBO est née le 11 Février 1974 dans la ville minière de Kolwezi, au Katanga, en République Démocratique du Congo, RDC. Elle est maman de deux enfants. Son père, est originaire du Kasai - occidental, de la tribu de Bakua Ndolo et, sa mère, originaire du Kasai oriental, la tribu de bakua Mulumba, bakua Tshileu.
D’une famille de 11 enfants, 3 garçons et 8 filles, dont elle est l’ainée des filles, elle a fait ses études primaires et secondaire dans sa ville natale, Kolwezi, à l'Institut Ukweli, avant de migrer vers Lubumbashi en 1994, avec toute sa famille, à cause des troubles tribales entre les originaires de la province et les Kasaiens venus nombreux pour travailler dans les mines de la province cuprifère.

Éducation

Elle a dû arrêter son école secondaire à l’institut Ukweli, en 1993, au milieu de la cinquième année littéraire. Sa famille, comme beaucoup d’autres originaires du Kasaï, a été chassée de la ville et certains membres tués. Malgré cette perturbation de sa scolarité, elle décide de se présenter au baccalauréat une année après, comme autodidacte à Lubumbashi, la principale ville de la province et la capitale économique du pays. Elle obtient son diplôme d’Etat en 1994, à Lubumbashi.
En 2002, bien que mère au foyer avec deux enfants, elle obtient sa licence, dans la faculté de sciences économiques et de gestion, département d’économie appliquée, option gestion financière à l’Institut Universitaire du Congo, à Lubumbashi.
Monique Mukuna Mutombo qui n’a pas arrêté de s’instruire, s'est inscrite pour un nouveau défi pour un doctorat en "executive management" à l'université de Liverpool, en Angleterre et a fait un stage de gestion, en 2010, dans une compagnie Sud Africaine d’équipements médicaux (SA Heath care), à Capetown en Afrique du Sud. Soucieuse de toujours approfondir ses capacités managériales, elle continue à se spécialiser avec l'obtention d'un diplôme en "impact investing", grâce au programme de la banque mondiale à l'ESSEC Business School et un autre diplôme en "visionary leadership" à l'université de Michigan aux États-Unis. Polyglotte, elle parle couramment le français, l’anglais, le swahili, le lingala et un peu le Kikongo. Elle parle très peu mais comprend parfaitement le Tshiluba.

CURSUS PROFESSIONNEL

MONIQUE MUKUNA MUTOMBO a débuté sa vie professionnelle à 19 ans après avoir obtenu son baccalauréat ou son diplôme d’Etat
En 1999, elle a, combinant avec ses études universitaires, travaillé comme caissière dans les magasins de commerce général, Tri-stars à Lubumbashi. Elle est partie de simple caissière après 2 mois de prestation, à caissière principale de trois magasins que comptait le groupe. En 2005, avec un avocat comme partenaire, elle crée une ONG non gouvernementale, AREFEM (Action pour la Réintégration des Femmes et des Enfants Marginalisées), dont elle est la présidente, à Lubumbashi. Dans ce cadre, elle organise, avec des sponsors privés et des Nations Unies, le suivi des conditions de détention des femmes à la prison centrale de la Kasapa et organise des manifestations avec des enfants de la rue pour les occuper et les éduquer.
Ensuite, pendant 2 ans, de 2004 à 2006, elle a tour à tour été, chargée de l’inscription des électeurs et des candidats, en charge du déroulement des scrutins, en charge des observateurs nationaux et internationaux pour le bureau de liaison de Lubumbashi, au Katanga. A la fin du processus électorale de 2006, pendant deux ans, elle a été responsable des opérations, finance, logistique et ressources humaines de l’ONG italienne, Alba logistique, qui s’occupe de la flotte inter-agence des Nations Unies dont le Pam, Ocha, Unicef, …
Elle s’est ensuite occupée de la société privée Sud africaine Ecoprop, du groupe Van De Ghinste, basée à Kalemie, au bord du lac Tanganyika. Elle a coordonné les activités de pêche semi-industrielle et l’approvisionnement de la deuxième plus grande base de la Monusco (Mission des Nations unis au Congo), du Programme Alimentaire Mondial (PAM), Unicef et d’autres agences des Nations Unies.
Pour des raisons personnelles, elle s’est installée en Tanzanie (qui partage le lac Tanganika avec la RDC) à la fin de l’année 2010 après un séjour de formation en Afrique du Sud. A Dar es Salaam, elle s’installe d’abord à son propre compte comme consultante pour les investisseurs dans la région et ensuite, à partir de début 2011, elle signe un contrat pour être le point focal d’une multinationale minière Allemande, Metalcorpgroup bv qui a des usines de transformation d’aluminium à Berlin. Elle va se charger de trouver des marchés, étudier les projets et être en contact avec différents gouvernements de l’Afrique centrale, de l’Est et de la Zambie.
Dans ce cadre, elle a participé à la conception et au développement de différents projets dans la commercialisation de la cassitérite, du cuivre et des terres rares. Un projet avec les artisans du coltan dans le Nord de la Tanzanie, à Bukoba, dans l’ancienne mine de l’Etat de la région de Kyerwa, dans le Kagera, lui a permis, de les organiser en coopératives afin de trouver des multinationales capables de les aider en équipements et à leur proposer un meilleur prix d’achat de leur produit.
Aujourd’hui, elle est la représentante dans 11 pays (Kenya, Zambie, Swaziland, Mozambique, Malawi, Tanzanie, Burundi, Rwanda, Ouganda, Namibie et Zanzibar) de la multinationale, Antaser Afrique bvba, basée à Anvers en Belgique. Son rôle est d’introduire cette compagnie, spécialisée en suivi électronique de cargaison maritime, pour pouvoir aider les différents gouvernements (dans leurs ministères des finances, du transport, du commerce, les ports, les douanes et les conseils de chargeurs) à avoir une situation plus claire dans tout ce qui concerne le mouvement des marchandises à l’import et à l’export en terme des statistiques, spécifications de produits, valeurs, …
C’est dans le cadre de son travail, sur le plan international, qu’elle a élaboré et développé un réseau des dirigeants Africains et acquise une expérience en logistique étatique tout en améliorant sa compréhension sur le savoir-faire des autres pays Africains par rapport au défi économique et social qu’ils relèvent chaque jour.

VIE POLITIQUE

MONIQUE MUKUNA MUTOMBO a déclaré sa candidature le 10 mars 2016 au Press Club de Paris à l’Hôtel Pullmann. Elle est l'une des premières femmes à s’être déclarée candidate pour l'élection présidentielle de son pays en 2016.
MONIQUE MUKUNA a participé comme intervenante à la Cop21 au LAB (Land of African Business) à la table ronde de « l’Afrique au féminin ». En 2015, le Magazine de Brazzaville l’a choisie comme faisant partie des 50 femmes les plus influentes des deux rives.

picture at cctv studios

Dernières nouvelles

RDC : Monique MUKUNA, décidée pour les présidentielles !
- www.afriqueprogres.com

Madame Mutombo, une candidate à part

Amid the tension, woman throws hat in ring for top job

Mon Programme

  • La sécurité alimentaire
  • L'Education
  • La Justice
  • L'Industrialisation

Ma Mission

  • Un pays indivisible et paisible,
  • Un pays avec une infrastructure moderne
  • Une bonne gouvernance du pays,


Watch her videos


Vos opinions